26/04/2005

Souvenir personnel. Le 1er mai 1985,  à la maison

Souvenir personnel.

 

Le 1er mai 1985,  à la maison en repos. C’était un mercredi, je me suis levé à 07.00h du matin, sans savoir pourquoi, car nous n’avions rien en prévision ce jour-là. J’ai allumé la radio, je me suis servi un café et soudain, sur les ondes, ce commentaire « en ce 1er mai, c’est aux pompiers qu’il faut rendre hommage » sans plus. Ne me doutant pas encore du drame qui s’était passé, à 07.30h j’écoute sans trop d’attention les informations et la j’apprends l’horreur qui résonne encore aujourd’hui dans ma mémoire. Comme beaucoup d’entre nous, j’avais l’impression que tout s’écroulait autour de moi, à ce moment je découvris plus profondément que les pompiers étaient une grande famille, nous venions de perdre nos frères. Je m’empressais de téléphoner à la caserne pour avoir les détails de la tragédie, mais surtout pour savoir …. Et là, tout bascule, les larmes aux yeux, complètement effondré, je réveille mon épouse Christiane pour lui apprendre que Marcel et Jacques ont été tués par une bombe. Je ne pouvais plus rester à la maison, je voulais du monde autour de moi, comme un immense besoin d’être consolé. Jamais je n’oublierai ces instants douloureux et l’injustice de perdre deux hommes nés pour sauver des vies, sacrifiés à la folie d’une idéologie meurtrière.  



21:15 Écrit par Le Poilu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.